Je reviens par la fenêtre

24 avril 2017

Vite, une photo!

Que font les gens lorsqu'ils rencontrent une célébrité ?

Parlent ils avec elle, la regardent ils intensément ?

Non, ils la prennent en photo.

Une photo qui ressemblera aux milliers déjà présentes sur la toile, n'apportant à son auteur que l'illusion qu'un résidu de poudre de célébrité aura teinté sa vie médiocre de couleurs chatoyantes.

Maqueron, en voilà une star.

Qui a fêté sa qualif' pour le deuxième tour en dînant avec Stéphane Bern, Line Renaud et Erick Orsenna.

Putain, faut vraiment prendre sur soi pour accéder au pouvoir...

M'enfin, grâce à Manu, la bourse fut euphorique aujourd'hui, j'ai vendu quelques lignes en me gavant de plus values comme un cochon dévore les truffes qu'il était seulement censé localiser.

Y'a bon.

Il faudrait que je fasse une diète demain, je mange trop de glace, trop de sucré, trop de tout.

Je suis constamment gonflé, j'ai mal au crâne.

Peut-être qu'une journée à n'ingurgiter que des infusions me ferait du bien.

A essayer.

IMG_20170422_114332

Posté par Wakajawaka à 22:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]


23 avril 2017

Bel et bien

Belle journée, beau soleil.

Parler à des gens m'est aussi pénible que de m'infliger une coupure à l'épiderme.

Les contacts sont les cicatrices de mes journées.

Semé œillets d'Inde, soucis et capucines.

Tout pousse avec une vigueur fort agréable, notamment le bambou dont les nouveaux troncs sont impressionnants de hauteur.

La cheese prend un peu de hauteur, son arôme est déjà merveilleux alors que la floraison démarre à peine.

Prometteur.

Attendre, il me faut attendre sans perdre la raison.

IMG_20170424_135433

 

Posté par Wakajawaka à 18:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 avril 2017

Bd Brune

Me suis transporté bd Brune, le super terreau y est moins cher que le terreau universel premier prix et pourri de Bricolex!

Acheté aussi deux pots carrés pas chers du tout.

Je viens de transplanter les dianthus barbatus et le tournesol dans leur pot définitif.

Journée nuageuse, puis deux belles journées à venir avant une semaine frisquette mais à partir de début mai la douceur s'installe et je pourrai mettre en oeuvre mes cultures principales.

Les hélicos m'hélicassent les couilles mais je pense avoir pas mal aménagé mes brises vues et divers autres points d'intérêt afin de ne pas avoir de mauvaises surprises.

Trois mois sans rien sur quoi m'appuyer, c'est long, c'est dur.

Espérons que la récompense n'en soit que plus jouissive.

Posté par Wakajawaka à 16:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 avril 2017

Tactique

Parbleu, mais quelle terrible époque vivons nous!
Et j'apprends de surcroît que Georges Pernoud va quitter Thalassa, il ne nous restera bientôt plus rien pour cacher nos misères existentielles.
Un petit truc pour ne pas être suspecté de sympathie à l'endroit de la secte mahométane : je croque, avant de sortir de mon antre, à pleines dents dans un saucisson à l'ail bien relevé.
L'haleine haram me précédant, je glisse une bouteille de pinard bien français sous mon bras avant de rejoindre le monde extérieur.
Cette préparation rajoute un je ne sais quoi de distingué et de raffiné à ma frêle silouhette.
Et bon week-end malgré tout. :hello:

Posté par Wakajawaka à 19:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 avril 2017

Caillou

Je me baissais pour ramasser le caillou, afin de le soupeser.
Il possédait un côté acéré, un peu comme un silex; l'autre arrondi et s'incorporant parfaitement dans la paume de ma main, contre mon pouce.
Le contact était tiède et agréable, j'étais prêt, ne me restais plus qu'à déterminer ma cible.

Posté par Wakajawaka à 16:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]


17 avril 2017

Objectifs

Je n'ai aucun objectif ou envie à court/moyen terme, mis à part la future récolte mise à mal par la météo pusillanime de ce mois d'avril.

Je ne prends même plus la peine de répondre aux rares SMS reçus, cela me fatigue de trop.

Échanger avec les gens ne me procure aucun plaisir.

Mon animal a une dent branlante, j'espère qu'elle tombera et repoussera rapidement, sans incidence douloureuse pour mon amie.

(Et onéreuse via le dispendieux vétérinaire).

Posté par Wakajawaka à 21:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 avril 2017

Cotillons

Le vent avait jeté à terre les fleurs des prunus, comme s'il avait voulut fêter le mariage du soleil et du printemps par un amoncellement de cotillons rose.

 

S'il est une vérité indéniable propre au comportement humain, donc du mien, c'est que l'on ne fait que trop rarement ce qui nous rend réellement bien.

Je ne sais ce qui m'a pris de retourner sur ce forum, puis sur le chat rachitique y attenant.

Peut-être ressentais je le besoin de me mêler, a minima, avec d'autres êtres humains.

La seule chose que j'en ai retirée, c'est de me souvenir pourquoi je fuyais autant les gens et les groupes sociaux.

Ce qui me raffermit encore davantage dans ma volonté de solitude.

Thoreau a écrit que que la rencontre d'un homme lui apprenait souvent moins que le silence que sa venue interrompait.

 

Posté par Wakajawaka à 22:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 avril 2017

Amour fusionnel

Il faut se méfier des relations fusionnelles.
C'est rarement chez autrui qu'on va trouver ce qui nous manque chez nous.
La solitude "existentielle" est inhérente au genre humain.
Alors oui, l'autre peut nous apporter plein de choses magnifiques parfois, mais il ne nous guérira jamais d'être humain.
Notre vision de l'amour est fortement biaisée par les modèles hollywoodiens faisant croire à la fable qu'il existe une (seule) personne sur terre qui nous rendra - enfin - complet et heureux.
Complètement heureux.

Posté par Wakajawaka à 08:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 avril 2017

Lilas

Des lilas blanc et mauve comparer les senteurs,

Et ne pouvoir en déclarer de vainqueur.

Posté par Wakajawaka à 22:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 avril 2017

Le piège de l'ego

Je suis retombé dans le piège de l'ego ces derniers temps, me vautrant dans l'aigreur et la misanthropie.

J'en ai pris conscience en lisant un livre sur la richesse que peut offrir la solitude.

Je ne dois pas considérer que le monde m'offense, que je lui suis supérieur ou que j'ai des droits sur lui.

Porter un regard neutre sur le monde tel qu'il est et rester ouvert à autrui et aux expériences.

Posté par Wakajawaka à 19:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]